Les Schémas Mentaux

with Un commentaire

cerveau mécanique schémas mentaux croyances guide personnel habitudes rituels conscience

Les schémas mentaux :

 

L’envie d’écrire cet article m’est venue suite à une rencontre récente dans ma vie professionnelle. Il me tient à cœur de lui dédier celui-ci, simplement parce que de si belles rencontrent ne sont pas communes.

Par respect pour sa vie privée, je ne présenterai ici que ces initiales « C.P. ».

Cet individu porte un fort intérêt à la PNL (programmation neuro – linguistique), c’est pourquoi cette publication à pour titre « Les Schémas Mentaux ».

 

Merci à toi « C. P. » 😉

 

« Celui qui est sage ne le devient réellement que lorsqu’il prend conscience qu’il n’est qu’un apprenti. »

 

Peut-être avez-vous déjà remarqué qu’une généralité de personnes, par exemple, se postent toujours au même endroit lorsqu’elles assistent à une réunion. Ou bien lorsqu’elles s’installent autour de la table, ou lorsqu’elles garent leurs voitures sur le parking du travail. Ou encore, qui tous les vendredis soirs vont se commander une pizza ou un kebab (apéro dînatoire, restaurant, etc.).

 

Certains croient que le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt. Alors ils se lèvent, pensant peut-être qu’un jour le monde leur appartiendra.

Nous nous faisons une illusion de la vie, croyant que notre vérité est plus valable que celle de notre voisin. Mais en réalité il n’en est rien. Notre voisin croit sans doute la même chose que nous.

 

C’est là une question de perception du monde et cette façon que nous avons de percevoir notre réalité, est issue de nos croyances.

 

Certains croient qu’ils sont rejetés de tous alors ils le sont, parce qu’ils adoptent un comportement cohérent avec leur croyance.

D’autres croient qu’ils sont de super manager et ils le sont, leur comportement résultant de leur croyance une fois de plus.

 

Certains se croient moche et alors se disent que tout le monde doit penser ça d’eux, alors de leur croyance d’écoule un comportement qui les amènent à se conforter dans leur conditionnement. Et ainsi de suite, il en va pour tous les domaines et pour tous les goûts.

 

Les publicitaires ont bien compris cette mécanique. Bien sûr ils sont loin d’être les seuls, mais je prends cet exemple pour vous, qui comme la majorité des gens devez passer un certain temps devant votre écran de télévision.

 

Ces fameux publicitaires ont donc bien compris cela et c’est pour cette raison qu’ils vous matraquent le cerveau à grand coup de spots en tout genre, vantant les mérites du meilleur produit ou service qui existe sur la planète.

C’est vrai ! La majorité des pubs vous présente un miracle accompagné d’une sorte de promesse miracle pouvant changer votre vie !

 

Mais comme paradoxalement beaucoup d’entres-vous savent le dire « ils vous le font croire ! ».

 

Et moi je vous dis que ça marche !

 

Qui ne sait jamais dit à l’issue d’une publicité : « Ah houai ! C’est pas mal ce truc ! » Et à fini par en faire l’acquisition ?

 

Pourquoi ça marche ?

 

Voici déjà un début de réponse : « Parce que vous croyez ce que vous voyez ! »

 

J’ai déjà écrit sur la notion de « carte du monde » dans certains de mes articles. C’est une base essentielle à comprendre lorsque l’on s’intéresse de près où de loin au fonctionnement du cerveau humain.

 

Un petit lien avec ces publicitaires qui vous parlent si bien :

Saviez-vous qu’aujourd’hui des spots sont présentés à des patients branchés à un électroencéphalogramme, afin d’étudier quelles zones du cerveau sont le plus touchées par ces spots ?

 

C’est véridique, informez-vous !

 

Par exemple, une pub pour un soda va être conçue pour que la zone du goût qui est dans votre cerveau soit stimulée. Et du coup, vous avez envie de boire un soda. Et si il n’y en plus ou presque plus, hop ! Vous le notez sur la liste de course !

 

Il y en a des tonnes comme ça qui pourraient servir d’exemple !

 

Avant c’était les images subliminales, jusqu’à ce que ça devienne interdit. Mais le progrès ne s’arrête pas et ceux qui s’y intéressent non plus.

 

Vos choix prennent leur source à l’intérieur de vous-mêmes, puis s’exprime vers l’extérieur. Ces expressions sont ce que nous appelons plus communément « le comportement ». Et ce comportement, c’est 93% de notre communication !

 

Rendez-vous compte !

 

Je reprends l’exemple des publicitaires. L’essentiel de leurs travaux sont axés sur le comportement. Et pas n’importe lequel… Parce vous avez des tonnes de comportements différents et variables selon les circonstances. Mais 1 seul les intéresse plus particulièrement… votre comportement d’achat !

 

Oui c’est de la manipulation ! Mais vous vous attendiez à quoi ? À ce que la super crème antirides mode jour et nuit de madame fasse des miracles ! Comme dans la pub ? On ne vous a jamais dit que le corps s’use et vieilli avec le temps ? N’avez-vous jamais constaté les différences notables entre un nourrisson et un humain âgé de 95 ans ?

 

Toujours dans l’exemple des publicitaires, la question maîtresse est 

« Comment déclencher chez le consommateur le truc qui le motivera, qui le poussera à passer à l’action d’achat ? »

 

Je vous souhaite que cet exemple vous aide à mieux comprendre les bases de cette mécanique cérébrale. Vous savez à présent que celle-ci influe en permanence sur votre vie de tous les jours.

 

J’en reviens aux habitudes, ou rituels pourquoi pas. Certaines sont comme des addictions, à tel point que si ces rituels ne sont pas respectés, c’est comme-ci c’était la fin du monde ! Plus rien n’est possible ! Certaines personnes le vivent comme un véritable effondrement, ils culpabilisent même de ça !

 

Alors que ce ne sont là que des croyances, que vous vous êtes ou qui vous ont été inculqués au cours de votre vie.

 

Et une croyance ça se change, croyez moi ! Vous avez le pouvoir de vous reconditionner !

 

Je suis là pour vous y aider.

 

Elles sont toutes aussi relatives les unes par rapport aux autres. Certains sont convaincu qu’il ne faut jamais boire de café car ils risquent, je ne sais pas moi, d’avoir le cancer par exemple ! Tandis que d’autres sont convaincu que s’ils ne boivent pas un café le matin avant de démarrer, ils passeront une journée de merde ! Et c’est ce qui leur arrive ! Alors ils disent : « Ah ! Je le savais que cette journée serait une journée de merde ! »

 

C’est d’une évidence simplissime !

 

Vous voyez l’effet des vérités que chacun croit détenir, contrairement à son voisin.

 

Cet exemple prouve à lui seul que les deux avaient raison, même si leur croyance étaient totalement opposées. Pourquoi ? Parce qu’ils se sont conditionnés pour ! En y croyant dure comme fer, avec certitude ! Et comme ils étaient certains de ce qu’ils croyaient, ils ont tout simplement obtenu ce qu’ils voulaient.

 

C’est comme le principe du « pouvoir de décision ». Mais ce sujet fera l’objet d’un autre article, car il y a là bien des choses à dire.

 

Les enfants. Leur innocence nous démontre bien ce système, car eux ne croient pas… ils aiment ou ils n’aiment pas.

Vous qui êtes parents. Sachez que lorsque vous disputez votre enfant, lui n’entend pas vos schémas mentaux issus de vos croyances. Il entend juste que papa et/ou maman ne l’aime pas. C’est tout. Alors au lieu de criés parce que vous avez eu peur ou je ne sais quels autres ressentiments personnels issu de vos croyances à vous et à vous seul encore une fois ! Parlez-lui, expliquez-lui les choses et invitez votre enfant à vous expliquer ce qu’il a compris. Ainsi vous vous comprendrez mieux et vous pourrez créer une structure cohérente pour tout le monde et non plus pour vous seul, avec votre vérité à vous (la carte n’est pas le territoire).

 

D’où le fait que de nombreux parents soient perdus dans la façon de communiquer avec leurs enfants. Ils ne sont tout simplement pas sur les mêmes fréquences.

 

Par exemple. Si vous vous égratignez, est ce qu’un bisou magique ou un simple pansement suffira à faire disparaître votre douleur ? Vous connaissez la réponse et pourtant sur un enfant ça marche très bien quand on y met de l’amour. C’est l’attention que vous lui aurez porté qui fera la différence.

 

Si nous décomposions ce schéma, celui-ci pourrait être :

 

Vous Voyez votre enfant tombé – vous Pensez qu’il s’est peut-être réellement fait mal en plus de s’être fait peur – à cette Pensée s’ajoute une Émotion « l’Amour » – qui vous pousse à Agir pour le rassurer (vous aussi) et à lui porter un soin (caresse, bisou magique, etc.) – le Résultat est qu’il se relève, avance, tandis que vous éprouvez un sentiment d’amour et de fierté.  

 

Ça vous parle ? C’est bien ça n’est-ce pas ?

 

Autre chose, ne vous est-il jamais arrivé de vous cogner alors que vous étiez dans l’action et de vous dire : « Oh c’est rien ! » Et hop ! La douleur disparaît comme par magie ? Ou encore, de constater en vous déshabillant que vous avez un bleu sur le corps, mais impossible de vous souvenir comment cela vous est arrivé ? La clef est dans le conditionnement (croyance), qu’il soit conscient ou inconscient.

 

Je vous mets à l’épreuve en vous lançant un défi. En serez-vous capable ? La réponse vous appartient.

 

Afin que vous preniez conscience de vos habitudes et surtout de votre façon de vivre au quotidien, je vous invite à faire ceci durant 30 jours (ce n’est rien à l’échelle d’une vie) :

 

  • Dorénavant, vous changerez de place à chaque réunion, à chaque repas, sur le parking du travail, etc. En faites, là où vous aviez l’habitude d’être toujours posté au même endroit en une situation régulière, d’en changer systématiquement.

 

  • Ne regardez plus la télévision, c’est un bouffe cerveau qui vous pollue en permanence et vous oblige à penser petit tout en le restant. Ceux qui réussissent ne regardent que très peu la TV, parce qu’ils ont décidé de diriger eux-mêmes leur vie, plutôt que de se laisser guider dans celle-ci. Consacrez ce temps à lire un bon bouquin, à jouer à un jeu de société, à communiquer avec votre conjoint ou quelqu’un d’autre. Bref, consacrez vous du temps à vous de manière positive et constructive et soyez y attentif.

 

  • Si vous êtes adepte au lait, bannissez-le. Vous n’êtes pas des veaux ? Vous avez bu ou pas du lait maternel étant petit, ce qui était nécessaire pour votre organisme, mais à présent vous êtes adultes. Sachez que votre corps dépense plus d’énergie à digérer le lait, que ce qu’il vous apporte. Vous réduisez vos capacités physiques en buvant du lait et c’est un fait avéré scientifiquement. En plus, ça vous apporte de l’acidité et gène votre organisme au passage des nutriments dans le sang. En gros vos cellules dépensent plus d’énergie qu’il leurs en faudrait pour se nourrir. Du coup vous êtes plus fragile et plus sensible aux maladies.

 

  • Méditez 10 minutes chrono tous les matins. Levez-vous 10 minutes plus tôt s’il le faut. Mais je vous promets que si vous vous y tenez, vous ne pourrez plus vous en passer.

 

  • Chaque soir, planifiez votre journée du lendemain. Le but est que durant votre nuit, votre inconscient se conditionne en conséquent.

 

  • Prenez un calendrier et cochez chaque soir, ce jour où vous vous êtes différenciés de vos habitudes, où vous vous êtes tenus aux 5 points précédents. Ça vous aidera à prendre du recul et votre confiance en vous se renforcera ainsi jour après jour. Par conséquent, vos efforts prendront du sens et vous pourrez être fière de vous.

 

Bien sûr pour les plus courageux d’entres-vous, vous avez le choix de grossir cette liste et/ou de dépasser le seuil des 30 jours que je vous ai fixé.

 

Posez-vous cette question. Êtes-vous heureux et dans le bonheur aujourd’hui ?

 

Si c’est oui c’est super et j’en suis heureux pour vous. Mais si la réponse est non. Alors je vous demande, que voulez-vous ? Restez ainsi, dans ce désarroi que vous connaissez très bien ? Ou passer à autre chose ? Passer à quelque chose de meilleur, quelque chose qui vous correspond, à vous ? Quelque chose qui vous fait rêver ? Alors un seul mot d’ordre pour que cela fonctionne, c’est « Action » !

 

Changer ses habitudes c’est changer sa vie !

 

Et bien évidement qu’au début il faut faire des efforts, dans la vie nous n’avons rien sans rien et ça vous savez le dire aux autres.

Mais de ces efforts naissent de nouvelles habitudes.

Et si vous avez créé ces nouveaux rituels dans le but d’évoluer positivement, constructivement et durablement, alors votre succès vous sourira. Qui n’a rien sans rien, c’est ce que l’on dit après tout.

Et c’est vrai ! Ceux qui se lèvent tôt croyant que le monde leur appartiendra, en faites ne le croit pas, ils le font !

 

Vous êtes exceptionnel ! Vous avez un don particulier et bien à vous, dans lequel vous excellez ! C’est une certitude ! Je le vois avec les personnes que je coache au quotidien !

 

Posez-vous les bonnes questions et soyez honnête dans vos réponses.

 

Vous méritez le bonheur et bien plus encore !

 

Osez vous dépasser ! Osez être heureux ! Ouvrez votre conscience !

 

En parlant de nouveaux rituels, en voici un que je mets en place dès maintenant. J’écoute toujours de la musique lorsque je vous écris. Et trouve sympa l’idée de partager avec vous les titres qui ont participé à ce que vous venez de lire, voir de découvrir. Il y a des articles que j’écris en un jet et d’autres sur lesquels je reviens en plusieurs temps. Alors voilà, durant la rédaction de celui-ci j’ai écouté :

Incantations

The Songs Of Distant Earth by Mike Oldfield (2008-01-13)

Best Of Kygo Sumer Mix 2016

 

Bien à vous !

 

Fred.

 

PS : N’hésitez pas à imprimer cet article si vous préférez le format papier, ou plus encore, si ça peut vous permettre d’appliquer mes conseils et ainsi, vous aider à être mieux dans Votre Vie. Pour vous faciliter, vous trouverez un lien d’impression au bas de cet article.

 

Et si vous avez aimé ce dernier … Faites le savoir ! 😉

 

Bonne lecture ! Prenez soin de Vous !

 

 

Copyright © 2016 Guide-Personnel.com All Rights Reserved.

Une réponse

  1. […] Bien souvent nous montrons du doigt notre environnement, le tenant ainsi pour responsable de ce que nous vivons intérieurement. Or, la réalité est tout autre. Car c’est depuis cet « intérieur » que tout se créait. Nous pensons, ressentons et agissons, alors cet environnement que nous jugeons n’est autre que le tableau que nous peignons. (voir l’article sur les schémas mentaux) […]

Cet article vous a plu ? Partagez vos impressions !